EN LIBRAIRIE

Pollen assure la distribution de tous les ouvrages de notre catalogue. CEDIF en assure la diffusion à partir du 1er novembre 2020.

Ils sont disponibles dans toutes les librairies du réseau.

En règle générale, les livres sont disponibles en commande dans toutes les librairies, via Pollen et Dilicom, mais également sur tous les sites de vente en ligne.

Les livres numériques sont diffusés par Numilog.

ondrej-bocek-SehoBKUzYgw-unsplash
Photo Ondrej Bocek via Unplash

Editorial

Editorial septembre

2019–2020, un bon millésime. De belles promesses pour 2020–2021

Cette année, la rentrée littéraire a une saveur particulière car la crise du Covid marque aussi le domaine de l’édition. Un gros engorgement est prévu cet automne, mais aussi 20% de premiers romans en moins.

Avec la  fermeture des librairies pendant deux mois, de nombreuses publications ont été reportées, voire supprimées. La réouverture venue, les libraires, exsangues financièrement, ont privilégié les  livres à fort tirage et ventes assurées. Et ils vont probablement continuer à éviter de prendre trop de risques. Nous pouvons les comprendre. De nombreux éditeurs ont fait de leur mieux pour les aider par un report de factures, à l’initiative de notre diffuseur, Pollen.

Les petits, auteurs comme éditeurs, ceux qui ont pu survivre à la crise, devront faire le dos rond et attendre des temps meilleurs pour exister.

 

Chez Lazare et Capucine, le constat est assez mitigé. Côté négatif, les trois titres prévus en mars et avril ont vu le jour dans un grand anonymat. Mais, le livre n’ayant pas de date de péremption, ils auront à nouveau leur chance car la vie est longue. Pour les autres, l’annulation de nombreux événements médiatiques prévus n’aide pas les ventes, cependant, le dynamisme des auteurs permettra certainement un rattrapage dans le temps.

Face à cette situation, nous avons utilisé les services d’une  communauty manager  afin de densifier et de professionnaliser notre présence sur les réseaux sociaux. Cette première expérience est très positive et nous continuerons cette stratégie médiatique à l’avenir et de façon ponctuelle.

 

Mais des bonnes nouvelles et des motifs de nous réjouir sont bels et bien là, malgré le climat littéraire morose.

Nous avons eu le plaisir, et la surprise, de voir « Shazbot », le roman de Pascal Fournier dans la sélection des  six titres retenus  pour le prix de l’imaginaire – Cultura, lequel sera décerné en septembre. Sans rêver outre-mesure, cette sélection est déjà  une bien belle satisfaction car c’est un prix qui compte, et nous nous en contenterons.

L’ouvrage de monseigneur Martin « Traces d’Apocalypse en temps de confinement » a suscité rapidement un fort engouement au point de devoir faire réimprimer en urgence. Cela avant même sa sortie en librairie. Assurément un texte magnifique promis à une belle diffusion.

Notre programme 2021 est déjà très riche. Les collections « Spiritualités » et « Sofia » seront étoffées par des ouvrages de grande qualité, avec, notamment, plusieurs titres de Jean-Yves Leloup, auteur incontournable dans les thèmes de la sagesse et de la spiritualité, qui nous fait confiance dans la durée. Il y aura une nouveauté de sa main, déclinée en deux éditions,  et des rééditions d’ouvrages épuisés, de très beaux textes qui doivent continuer à vivre. Publier un tel auteur est une chance et un grand honneur. Nous nous en montrerons dignes.

Enfin, et assurément une grande et belle nouvelle porteuse d’espoirs, Lazare et Capucine passera en diffusion à partir du 1er novembre. C’est bel et bien un tournant capital dans notre jeune histoire. Merci à Pollen et à CEDIF de nous faire confiance.

Pour information, la diffusion permet une présentation des ouvrages aux libraires donc entraîne une présence en librairie. C’est à l’évidence un avantage déterminant, qui exigera de notre part davantage de rigueur et une professionnalisation accrue. Nous relevons ce défi.

 

Nous saluons aujourd’hui la sortie de « Esprits de l’enfance et diables dans la danse » un recueil de nouvelles, second ouvrage de Bertrand Savoye. Le 10 septembre paraîtra un autre recueil de nouvelles : « Journal rond et autres récits singuliers » de Virginie Vétil.

Le 26 novembre sera en librairie le livre événement de Jean-Yves Leloup : « L’art du saule, pour un anthropocène éclairé », dans une version de collection, avec des photos de Jean-Yves Leloup et Catherine Arto, en coédition avec « New York – Paris – Tokyo »

Puis, « Il y eut un soir, et il y eut un matin », ouvrage de Myriam Monique Papillon sur la Genèse. Un bien beau livre aussi, fruit de nombreuses années de travail et d’enseignement de l’auteure.

Quant au calendrier 2021, il est déjà bien rempli, signe de vigueur de notre petite maison.

D’après la formule de Malraux, on peut affirmer que le livre est la preuve que l’Homme n’est pas un accident de l’Univers !

Bonne rentrée à toutes et à tous, et nombreuses et bonnes lectures pour vous accompagner!

Olivier de Lagausie