La main de Dieu

(2 avis client)

Olivier de Lagausie

Tous les livres Lazare&Capucine sont disponibles en librairie et chez tous les revendeurs internet.

Format Kindle sur Amazon
Version numérique Numilog

Distributeur : Pollen
Genre : essai
Époque : contemporaine
Nombre de pages : 180

ISBN : 979-10-96673-02-5
Livre broché

Imprimeur : Maury SAS

Catégorie : Étiquette :

12,00

Est-ce depuis que Maradona a marqué de la main un but accordé à Dieu par la presse et les supporters, que les joueurs multiplieraient les signes de croix sur les terrains de football ?
Tout le monde se réclame de Dieu à l’occasion, mais on voudrait aussi nous faire admettre que croire peut tuer, en parlant de guerres de religions ou de terroristes religieux. Et si on ne gagne pas au Loto, eh bien, c’est qu’Il ne nous aimerait pas tant que ça, en fait.
Finalement, assis sur son petit nuage, Dieu pourrait se demander si on n a pas oublié l’essentiel, d’autant que, le dimanche, on tend à rencontrer plus de croyants sur le gazon que dans les églises. Le message ne passe plus ?
Après quatre romans mêlant aventures, Histoire et spiritualité, Olivier de Lagausie change de ton et signe un essai teinté d humour pour aborder le thème du christianisme dont se détournent les Français, une religion dont ils ne savent plus grand-chose mais qu’ils commentent toujours avec passion au nom d’une supposée culture chrétienne.

2 reviews for La main de Dieu

  1. J’ai aimé le style direct , non dénué d’humour pour répondre aux interrogations des grands , des petits , des chretiens , des athées
    À conseiller pour les cours de catéchèse pour provoquer et alimenter des discussions
    À consommer SANS modération

  2. J’ai pris du temps pour lire ce petit traité. J’ai lu et relu certains passages. Je suis revenue sur d’autres paragraphes… J’ai pris des notes et j’ai réfléchi. J’ai commencé à rédiger cette chronique en critiquant chronologiquement les éléments de cet essai. Mais j’ai arrêté. Déjà parce que développer chaque idée aurait pris un temps fou et des pages pleines pour aller au bout de cette chronique. D’autre part, parce que mes convictions ne concernent que moi, et que je n’ai pas spécialement envie de les étaler ici. Ce n’est pas le but. Cette chronique n’est pas là pour lancer un long et éreintant débat. Je vais donc être plus brève.

    Même si je rejoins Monsieur de Lagausie sur un certain nombre de points, j’en diffère sur d’autres. A commencer par la notion de religion (au sens large, j’entends Religion dans son ensemble, quelle qu’elle soit) et la façon dont je la perçois. Puisque de mon point de vue, je ne crois point. Il n’y a pour moi pas de religion(s), mais des sectes officielles qui de tout temps ont fait les beaux jours des dirigeants de chaque époque. Chacun y a trouvé son compte. C’est là très réducteur me diras-tu, et tu auras très certainement raison. Mais je ne vais pas développer ici mon allergie aux religions. Je ne Crois pas. Point. Je n’ai pas de Foi. Mais je respecte, chacun fait ce qu’il veut tant qu’il ne tente pas de m’imposer ses pratiques et croyances. Tout ça est de l’ordre de l’intime et devrait le rester.

    Quand j’entends ces politiques qui se targuent d’être de bons cathos, qui déplorent la perte de la moralité d’autrefois… Ca me colle de l’urticaire. On en parle des cathos intégristes? Ah bah oui, y’a pas que les autres…

    On peut par contre parler spiritualité. Là, ok, je suis ouverte à la discussion.

    Bon, tout ça (et l’approche du christianisme d’Olivier de Lagausie, qui je dois le préciser ne prend pas partie. Il s’agit plutôt d’un constat, un état des lieux, traité avec humour) est développé dans ce livre dans lequel tu es libre de te plonger si le sujet te titille. Ce traité, personnellement, ne me fera pas changer d’avis. Je suis une bourrique têtue et obtuse sur certains sujets, dont celui-ci, que veux-tu… On ne me changera pas. Je n’en ai pas moins apprécié de me confronter à un autre regard.

    Merci Olivier, de m’avoir permis de vous lire. Je dois admettre que j’ai ouvert la première page avec la conviction que je détesterai ce livre, vu son sujet. Je m’en excuse car j’ai aimé vous lire. Et ce fut une lecture bien intéressante, une réflexion appuyée et argumentée.

    Ce fut l’occasion de quelques révisions, et de quelques découvertes aussi, notamment historiquement et symboliquement parlant, sur l’Eglise catholique romaine, l’Eglise française. Ce rappel historique est très intéressant et remet les pendules à l’heure. J’ai appris de petites choses en vous lisant, Olivier, et déjà rien que pour cela je ne regrette pas cette lecture. Je me suis finalement dit que vous aviez raison sur certaines choses, sur l’importance (ou non), la considération à accorder aux choses… Bref, ce fut un plaisir de vous lire.

Ajouter un Avis